Fermer

Montréal: 1 888 336-3213Toronto: 1 888 612-0893États-Unis: 267 364-5564

EN
Encres et adhésifs : comment les intégrer dans le développement durable ?

Encres et adhésifs : comment les intégrer dans le développement durable ?

Un produit est composé d’un emballage, le contenant, et de son étiquette. Dans la majorité des cas, l’étiquette est collée avec un adhésif sur le contenant, et l’on trouve sur celle-ci de l’encre. Ces deux éléments indispensables ont l’air anodin, mais ils jouent un rôle important dans le cycle de vie du produit, et surtout au niveau de sa recyclabilité.

Peut-on recycler de l’encre ?

L’encre appliquée sur les étiquettes est souvent un problème dans le processus de recyclage du papier.  En effet, l’encre foncée sur un papier blanc contamine la fibre obtenue par le recyclage, et par extension le papier recyclé. C’est pour cela que le papier recyclé est rarement d’un blanc éclatant. Pour autant, l’encre ne doit pas être un frein au recyclage du papier. C’est pour cela que le processus de désencrage a été mis en place.

Comment ça marche? Le désencrage se fait en quatre étapes :

  • On décroche l’encre par trituration. Une eau avec des produits chimiques adaptés (de la soude ou de l’eau oxygénée par exemple) permet de mettre les encres en suspension dans le bac de recyclage. C’est l’étape du défibrage et du décrochage de l’encre.
  • On élimine l’encre par lavage ou flottation. C’est un moyen de trier entre papier et particules non-recyclables dont il faut disposer. La technique du lavage utilise un filtre pour éliminer les plus petites particules, alors que la flottation joue sur les densités des éléments pour les séparer.
  • Une fois que l’encre est retirée, on peut blanchir la pâte de papier si besoin est, avec des produits chimiques (peroxydes ou hydrosulfites).

Grâce à ces méthodes, l’encre ne contamine pas les matières recyclées, et le papier recyclé est maintenant d’excellente qualité.

Néanmoins, n’oublions pas l’encre dans les cartouches et les toners. Si le plastique de ces produits est recyclé, qu’en est-il de l’encre résiduelle? Depuis peu, cette encre est recyclée en PCR Black (Post-Consumer Recycled), une encre à base d’eau pour les imprimantes flexographiques. Autrement dit, bientôt nous pourrons imprimer des étiquettes en papier recyclé sur des presses flexographiques, avec de l’encre recyclée. La boucle est bouclée!

Et l’adhésif?

Dans le procédé de désencrage, l’adhésif peut être éliminé par la même occasion. Néanmoins, il peut arriver que l’adhésif ne puisse être retiré, et que de ce fait, il contamine le produit recyclé et surtout endommage les machines de recyclage. Pour rendre le procédé plus facile et plus efficace, les colles de type RCA (recycling compatible adhesives) ont vu le jour. Ces adhésifs (pour les étiquettes « pressure-sensitive » notamment) sont aussi fiables et solides que des colles traditionnelles, mais surtout plus vertes. Les colles RCA sont conçues pour qu’après le lavage et la flottation, plus aucune trace de colle ne soit présente sur le papier.

De cette façon, le processus de recyclage est optimisé et l’on ne recycle que le papier, sans colle et sans encre. Et faciliter le recyclage du papier, c’est réduire l’impact environnemental de sa production.